Etre dans les normes

Publié le par Corinne

Le documentaliste peut parfois se sentir bien seul dans son centre de documentation. Mais bien au contraire, son travail peut être vu par de nombreuses personnes, et d'autant plus avec l'Intranet et l'Internet.  D'où l'importance d'utiliser un langage audible par tous y compris par les machines.

Le langage on ne l'a pas créé, et pour la documentation c'est pareil. Mieux vaut suivre certaines normes. Et quelles normes plus ajustées que celles de l'ISO, l'Organisation Internationale de Normalisation.


logo_iso.gif

Ce nom vous évoque sûrement quelque chose. Au moins pour une de ses normes les plus connues et utilisées, la norme bibliographique. L'ISO, crée en 1947, est constitué de 18 000 normes, avec un rendement de 1 100 normes publiées par an. C'est un réseau d'instituts nationaux de normalisation de 159 pays dont le Secrétariat central se situe à Genève, en Suisse. L'une de ses premières difficultés fut de trouver un nom universel, qui ne soit pas modifié suivant les langues. Le choix s'est arreté sur ISO, un dérivé du mot grec "isos" qui signifie "égal". 


Pour l'ISO : "Les normes permettent de garantir certaines caractéristiques des produits et services, notamment la qualité, le respect de l’environnement, la sécurité, la fiabilité, l’efficacité et l'interchangeabilité - à un coût économique."

Par contre, ces normes, partagées par de nombreux services privés et publics dans le monde, sont payantes (en franc suisse). Il ne sera donc pas toujours aisé de s'y référencer. Les entreprises n'ayant pas toujours les moyens ou la volonté de développer leur service de documentation.


http://www.iso.org/iso/fr/home.htm
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article